Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

 

 

 

 

 

                                                       BIENVENUE !

 

 

 B9727426385Z.1_20210619171531_000+GLUIC4HBV.2-0.jpg

 

 


 
Vous reprendrez bien un peu de ciné ?

 

 

 

5472648.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg4043397.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg2904334.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
Sorties du 27 octobre

 

 

 

indrex.jpeg



 

 

 

 

 

Derniers articles

Au festin de l'amour et de l'intelligence (Madame Hayat)

Écrit dans les geôles turques, Madame Hayat est un récit porté par l'amour de la liberté et la splendeur flamboyante de la jeunesse. L'impression, en progressant dans le roman limpide de Ahmet Altan, est celle de lire un classique immédiat, de ces livres qui imposent naturellement leur grâce, avec une intensité et une densité remarquables. Avant tout, avec son narrateur étudiant, Madame Hayat se place dans la lignée glorieuse des romans d'apprentissage, avec l'é...

Piano désaccordé (Lui)

  S'offrir une auto-psychanalyse sur grand écran, c'est chic, non ? Comme le piano désaccordé de la maison de l'île bretonne de Lui, l'esprit de Guillaume Canet (son personnage) souffre d'une sévère désharmonie. Crise aiguë de la pré-cinquantaine ? Le cinéaste/acteur se livre à un déshabillage intime qui convoque les mânes de l'absurde et de la fantaisie, beaucoup façon Blier mais sans la science des dialogues de l'auteur de Buffet froid, tout en prenant l'exercice trè...

Au tableau d'honneur (Las niñas)

  Las niñas, le premier long-métrage de Pilar Palomero, native de Saragosse, mérite de figurer au tableau d'honneur du nouveau cinéma espagnol. Le film se situe en 1992, l'année où l'Espagne apparait comme le parangon de la modernité en Europe, le franquisme aux oubliettes, la movida en exergue, les J.O de Barcelone et l'exposition universelle de Seville, en vedette. Pourtant, le vieux fond conservateur ibérique survit toujours, notamment en province, dans les relations sociales et dans l'é...

La sorcière bien-aimée (La vague arrêtée)

Juan Carlos Méndez Guédez publie depuis près de 30 ans en espagnol mais, tardivement traduit en français, il ne s'est réellement fait connaître dans notre pays que récemment avec Les Valises aux Éditions Métailié. S'il n'avait pas conquis tous les lecteurs avec ce livre, La vague arrêtée, de très bonne facture, devrait lui valoir un surcroît de notoriété, notamment auprès des amateurs de romans noirs latino-amé...

Naissance sous X (Pleasure)

  Et pourquoi pas un simple docu(l) sur cette industrie hollywoodienne du X ? Parce qu'il s'agit de la vision très personnelle d'une cinéaste, Ninja Thyberg, et d'un film qui parle du rêve américain d'une jeune suédoise, à la fois candide et ambitieuse. Dans Pleasure, les meilleures scènes sont celles d'avant ou d'après tournage. Il n'y a rien de hard dans le film, du côté des images, sinon suggérées et souvent difficiles à...

 

 

 

 

 

 

 

 

 


41NdVJGX1hS._SX195_.jpg
Lecture en cours.

 

 

 

 

Pour une visite aux anciens articles de Cinéphile doux : 

http://alainsouche.blog4ever.com/blog/index-9747.html 

 

 

 



 

 

 Derniers commentaires

 

 

 

 152028 visiteurs

 

 

Vous recherchez ? :